Parler au paradis

9 septembre 2017Par stephanePoésie

C’est en parlant au paradis que je compris que les feuilles mortes tombaient, elles tombent toujours mais pas suffisamment.

Nue et sexuellement dévorée

23 août 2017Par stephanePoésie

une pensée au delà du sourire elle rit sur cet air de printemps, voilà qu’elle découvre sa sensibilité, celle du corps qui vibre pour un toucher. La chevelure reposée, les seins caressés, la voilà prête pour l’heure. Elle touche de ses mains indulgentes le prix du jugement. Un sein à la framboise, l’autre à la … Lire la suite