C’est en parlant au paradis que je compris que les feuilles mortes tombaient,
elles tombent toujours mais pas suffisamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *