Se laisser tenter,
Regarder les glaces dériver,
Assis au bout du monde,
Découvrir qui on est.

Je ne suis pas surpris,
je t’ai choisi, un ours polaire au yeux turquoises.
J’ai marqué mon chemin,
quelques roches empilées,
Je me suis penché et j’ai attendu.

Je ne veux pas te piéger,
Seulement te coller,
Tu est un ours polaire craintif,
Mais je le sais et je suis patient.

Je regarde la banquise passer,
L’aurore boréale danser,
ce merveilleux spectacle qui réconforte mon désir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *