J’ai rêvé d’amour,
d’une maison qui sommeille d’enfants heureux.

Ce soir ils dorment reposés
ils se sentent aimés.

C’est un peu toi et moi,
qui de nos mots les cajolent,
les font rêver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *